Tanger Méditerranéenne, Territoire en essor économique producteur de ségrégation sociale Cas du méga-quartier de Bir Chifae

Authors

  • Mohamed AZZAOUI Université Mohamed V de Rabat
  • IDRISSI JANATI M’hammed Université Mohammed 5, Rabat

Keywords:

Ségrégation, marginalité, métropolisation, stigmatisation, politique publique

Abstract

Tanger connait, depuis les années 80, une mutation urbanistique remarquable, suivi d’un essor économique voulu par l’Etat marocain sous l’égide du « Grand Tanger Med». Ce changement ne s’int fait pas sans peine, au moins pour une bonne partie vulnérable des tangérois. Aujourd’hui, en visitant la ville et ses marges, nous pouvons constater sans grand effort deux « Tanger » ou « deux espaces urbains » controverses. Si la zone côtière « Malabata » marque la présence massive des habitations haut standing et hôtels de luxe, la plupart des quartiers avoisinant la zone industrielle (Bni Makada, Bir Chifae, Mghogha ..), concentre  la pauvreté et la marginalisation socio-spatiale. Ces écarts entre quartiers dits chics et d’autres pauvres reflètent une ségrégation marquante et évolutive porteuse des effets néfastes sur la vie cohérente en cité, malgré les initiatives publiques visant leur intégration dans le tissu urbain.

Dans ce présent article, on essaie d’apporter un éclairage la résultante sociale d’un développement urbain inégal de la ville de Tanger, marqué par une marginalisation des zones pauvres sous le prisme de métropolisation.

Downloads

Download data is not yet available.

Published

2020-08-31

How to Cite

[1]
AZZAOUI, M. and M’hammed , I.J. 2020. Tanger Méditerranéenne, Territoire en essor économique producteur de ségrégation sociale Cas du méga-quartier de Bir Chifae. Revue Internationale du chercheur. 1, 3 (Aug. 2020).

Issue

Section

Articles