Etude de la dynamique et des facteurs du ravin de Tchiali à Pointe-Noire en République du Congo

Authors

  • Léonard SITOU Université Marien NGOUABI
  • René NGATSE Université Marien NGOUABI
  • Maurice BAVEDILA Collèges d’Enseignement Général, en Sciences de la Vie et de la Terre

Keywords:

Congo, Pointe-Noire, Tchiali, érosion hydrique, site vulnérable

Abstract

Le 5ème arrondissement de Pointe-Noire est aujourd’hui le théâtre d’une intense érosion hydrique dominée par un ravin de plus de 2 km de long. En raison des dégâts qu’il engendre, ce ravin préoccupe tous les acteurs. D’où cette étude qui quantifie son évolution et analyse les principales causes de sa genèse et de sa dynamique actuelle. La méthodologie s’est basée sur l’étude documentaire, l’évaluation, sur le terrain et au laboratoire, de quelques paramètres et variables explicatifs et sur le logiciel Mapinfo pour les cartes. Il ressort de cette étude que ce ravin encore actif, qui dépasse déjà 2000 m de long, est aggravée par des lobes latéraux. Il s’est formé dans un vallon drainé et la texture sableuse des sols, évaluée à environ 73 % de sables fins, 17 % de limons et 8 % d’argiles avec 0,78 % de taux de matière organique ; les pentes du terrain atteignant par endroit 10 % et le bilan hydrique à surplus hydrologique évalué à 397,8 mm au mois de novembre 2007, sont les principaux facteurs naturels qui confèrent au milieu une forte vulnérabilité vis-à-vis de l’érosion. Ces facteurs sont aggravés par l’exploitation sans précaution des sites par l’homme.

Downloads

Download data is not yet available.

Published

2022-03-01

How to Cite

[1]
SITOU, L. , NGATSE, R. and BAVEDILA, M. 2022. Etude de la dynamique et des facteurs du ravin de Tchiali à Pointe-Noire en République du Congo. Revue Internationale du Chercheur . 3, 1 (Mar. 2022).

Issue

Section

Articles